Agriculture et élevage : comment récupérer l’eau de pluie ?

La récolte des eaux de pluie (CEP) se réfère à toutes les technologies qui récupèrent l’eau de pluie pour qu’elle soit utilisable dans le domaine de la production agricole...

La récolte des eaux de pluie (CEP) se réfère à toutes les technologies qui récupèrent l’eau de pluie pour qu’elle soit utilisable dans le domaine de la production agricole ou pour l’utilisation domestique. C’est un geste écologique qui vise à réduire la consommation et donc faire des économies, de minimiser les conséquences de la variation des saisons, ainsi que d’augmenter la disponibilité en eau qui diminue pendant les périodes sèches. Elle permet aussi de rendre la production agricole beaucoup plus fiable.

Un tel système de CEP se compose généralement de trois éléments :

  • Une zone de collecte : des eaux d’écoulement (ou aussi appelés eaux de ruissellement) sont produites, de par sa particularité d’avoir une surface imperméable ou d’un taux d’infiltration très faible.
  • Un système d’acheminement: c’est par ce dernier que les eaux d’écoulement sont dirigées, grâce à des fosses ou des canaux.
  • Un système de stockage: l’eau est généralement accumulée soit directement dans le sol, soit dans des mares, des petits barrages ou encore des réservoirs. De là elle est prête à être utilisée.

Applicabilité

Cette méthode de récolte des eaux est surtout appliquée dans des zones semi-arides où les sécheresses sont fréquentes. Elle est donc principalement employée pour l’arrosage des cultures fourragères, des céréales, des arbres, des légumes mais aussi pour l’eau à usage domestique et pour être stockée. C’est surtout sur des sols complètements dégradés que la CEP est le plus appliquée.

Principaux bénéfices

Elle est bénéfique en augmentant la disponibilité de l’eau, en réduisant les risques que la production soit perdue, en améliorant la productivité des cultures et du bétail ainsi que l’efficacité d’utilisation de l’eau et l’accès à l’eau (potable et d’irrigation), en réduisant les dégâts hors site (inondations incluses) et d’érosion, et enfin en améliorant la recharge des eaux souterraines et de surface.

Une meilleure gestion de l’eau de pluie contribue à une plus grande sécurité alimentaire et donc de la santé : l’accès à cet approvisionnement en eau à usage domestique est totalement suffisant et sûr.

Mise en place de ce système de récolte à grande échelle

Les techniques de la récolte des eaux de pluies recommandées doivent évidemment être rentables pour les communautés locales et les exploitants agricoles. Elles doivent être faciles à gérer, et peu coûteuses. Plus les besoins d’entretien sont importants et moins les exploitants agricoles ou la communauté locale réussissent à adopter la CEP. Effectivement la construction de macro-captages (systèmes conçus pour avoir davantage d’eau pour les pâturages et les cultures par le biais d’un détournement des inondations pluviales, à partir des ruisseaux ou de routes, etc.), ou encore de micro-captages (systèmes à l’intérieur des champs composés de petites fosses, des trous, et de bassins construits pour récolter les eaux d’écoulement venus de la zone cultivée) peut se révéler extrêmement coûteux ce qui est un facteur très décourageant.

Categories
Eau

Articles liés