Les drones au service de l’environnement et de l’agriculture

Les drones ont été une des grandes révolutions technologiques de ces dernières années et même si leur invention a été dans un but purement militaire, ces engins volants télécommandés...

Les drones ont été une des grandes révolutions technologiques de ces dernières années et même si leur invention a été dans un but purement militaire, ces engins volants télécommandés ne cessent de se démocratiser mais aussi de devenir plus performants, plus sophistiqués tout en étant de plus en plus miniatures et autonomes.

Les drones profitent aujourd’hui à tous les secteurs : industrie, pêche, sécurité routière et sécurité des immeubles et habitations sont quelques exemples des domaines qui ont, les premiers, utilisé les drones.

Aujourd’hui, l’agriculture et l’environnement profitent aussi de cette technologie et les drones offrent des opportunités et des perspectives nouvelles.

Les drones au service de la protection de l’environnement

Les gouvernements de la plupart des pays ainsi que de très nombreuses organisations non gouvernementales donnent beaucoup d’attention à l’environnement et à sa protection. Les moyens financiers et technologiques déployés pour la protection des mers, forêts et des zones humides ne cessent d’augmenter à mesure de l’approfondissement de la prise de conscience des dirigeants face à ce problème.

Les drones sont un des moyens déployés pour surveiller et protéger les espaces naturels. La surveillance des forêts a longtemps été une mission problématique vu les vastes étendues à surveiller, mais aujourd’hui, avec les drones pourvus de caméras et d’appareils photo, il est possible de surveiller des kilomètres carrés de forêt en ayant recours à seulement quelques “pilotes” qui n’ont même pas besoin de bouger de leurs bureaux.

Encore mieux, certaines entreprises innovantes proposent d’utiliser les drones pour replanter des arbres là où la déforestation a fait le plus de ravages, notamment dans les zones les moins accessibles comme les montagnes ou les zones isolées.

La protection des mers, océans, cours d’eau et zones humides sera elle aussi grandement améliorée par l’utilisation des drones avec lesquels il sera possible de surveiller ces espaces et de détecter les éventuels pollueurs, surtout pour ce qui concerne les dégazages sauvages de navires en haute mer.

L’agriculture à la pointe de la technologie

L’agriculture ne reste pas en reste pour ce qui est de l’exploitation des drones. De nombreuses start-up, dont des françaises, proposent des drones et des outils logiciels qui permettent d’exploiter avec plus d’efficience les parcelles de terrain.

Les applications les plus prometteuses sont encore une fois la surveillance, notamment la surveillance de plus près de l’épandage d’engrais et de pesticides grâce à des drones autonomes dotés d’appareils optiques de précision qui permettent d’avoir une idée précise sur le degré de fertilisation des parcelles et le degré de leur traitement par pesticides. Cette surveillance de haute précision a un double avantage : elle permet d’éviter le gâchis en traitant plusieurs fois des parties de terrain par les pesticides ou les engrais mais aussi d’éviter que des parcelles restent non traitées.

D’autres solutions impliquant des drones sont proposées par d’autres sociétés, comme par exemple, le semis par drones ou même l’élagage d’arbres avec des drones équipés d’outils tranchants.

 

Categories
Matériels/Technologies

Articles liés