Qu’est-ce que l’agriculture durable ?

Le mot “durable” dans “agriculture durable” vient du terme “développement durable”. Ce dernier veut dire une croissance économique, sociale et environnementale. Associé au terme agriculture, on comprend alors la...

Le mot “durable” dans “agriculture durable” vient du terme “développement durable”. Ce dernier veut dire une croissance économique, sociale et environnementale. Associé au terme agriculture, on comprend alors la signification de cette dernière : l’application des principes du développement durable à l’agriculture. En effet, pour assurer la production des produits agricoles dans le temps, il faut prendre en considération tous les facteurs nécessaires, c’est à dire l’écologie, l’économie ainsi que le côté social. L’agriculture durable cherche donc à protéger l’environnement (en diminuant l’utilisation de pesticides) et à respecter l’intégrité des travailleurs (grâce à une équité sociale, une gouvernance basée sur l’éthique, la gestion participative ainsi que le respect mutuel). Aussi, elle doit avoir pour but de stabiliser l’économie (c’est à dire apporter une efficience économique grâce au bon fonctionnement des deux autres principes). Ces trois principes sont étroitement liés et doivent aller ensemble car , comme dans une chaîne, si un maillon possède une faille, c’est toute la chaîne qui se brise.

L’agriculture soutenable est donc une déclinaison agricole du concept de développement durable qui propose des objectifs concrets pour arriver à une amélioration continue du mode de vie de l’Homme et du bien être de la nature.

Les objectifs possibles

  • Du côté économique: l’agriculture durable propose un système de production autonome et économe, des revenus décents pour les travailleurs ainsi qu’une recherche de valeur ajoutée.
  • Du côté environnemental: ici il est question d’apprendre à se passer de pesticides ou du moins d’apprendre à les utiliser pour protéger la biodiversité et donc la qualité de l’eau, des paysages, de l’air et du sol.
  • Du côté social:  celui ci serait possible grâce au partage des richesses avant tout. Ensuite le partage du pouvoir de décision est une chose toute aussi importante ainsi qu’une meilleure qualité de vie pour les agriculteurs et la solidarité entre paysans, régions et pays.

Une amélioration continue

L’agriculture durable n’est donc pas une situation stable à laquelle il est possible d’arriver facilement et qui reste de la sorte une fois atteinte. Ce n’est pas quelque chose de statique mais plutôt un cap vers lequel on peut tendre. Ce n’est pas une fin en soi mais beaucoup plus une évolution vers un “mieux”.

Il est important de savoir que pour évoluer dans cette direction, il faut suivre une éthique de vie particulière qui permettra de définir l’agriculture de demain. Tout cela pour que les générations à venir puissent se nourrir et vivre sainement, travailler comme il se doit tout en ayant la possibilité de profiter des paysages et des ressources naturelles. Tout cela, pour que les gens du futur aient des conditions de vies décentes..

Categories
Energies renouvelables

Articles liés